Hygiène nasale
et nez bouché

Pourquoi est-ce important d'avoir une bonne hygiène nasale au quotidien ? 1,2

Le lavage nasal, contrairement au lavage des mains, n’est pas un geste spontanément inscrit dans notre quotidien. Cependant, il apparait comme un geste primordial de santé dans la prévention du rhume et autres complications associées. En effet, directement au contact de l’environnement et au-delà de sa fonction vitale respiratoire, le nez constitue la première barrière de protection du système respiratoire contre les agressions extérieures telles que :

La fumée

Le froid

La pollution

Les virus

La muqueuse nasale qui tapisse l’intérieur du nez  filtre l’air inspiré tout en le réchauffant et en l’humidifiant grâce à sa composition de cellules ciliées et sécrétrices de mucus. Le nez a donc une fonction de régulation indispensable pour l’équilibre du système respiratoire.

Le lavage nasal quotidien permet de maintenir les fosses nasales propres et hydratées afin que le nez accomplisse parfaitement ses missions, et permet de soulager le nez en cas de congestion nasale en favorisant l’élimination des particules inhalées. Il peut par exemple être utile en cas d’allergie pour éliminer les allergènes présents au niveau de cette muqueuse.

En entretenant une bonne hygiène nasale, vous donnez donc toutes les chances à votre mécanisme naturel de défense pour être efficace, en limitant ainsi la survenue de rhumes, sinusites, pharyngites.

Le saviez-vous ?

Les nourrissons ayant des voies respiratoires plus étroites et un système immunitaire pas complètement développé, ils sont plus sensibles aux infections et les obstructions peuvent devenir plus fréquentes et plus gênantes pour eux.

Que se passe-t-il lors d'une infection ? 1,2

Lors d’une infection par des virus ou des microbes, le système de défense se déclenche, la muqueuse nasale va gonfler suite à une inflammation, la cavité nasale va donc rétrécir. De plus, la muqueuse nasale va secréter un mucus épais en excès en réaction à ces germes, ce qui va obstruer le nez et entrainer un écoulement nasal. Cet écoulement peut être antérieur (le mucus s’écoule du nez), postérieur (le mucus s’écoule dans la gorge) ou les deux.

Muqueuse saine

Muqueuse enflammée

Quel est le lien entre hygiène nasale et eau de mer ? 1,2

Les solutions à base d’eau de mer sont composées d’eau et de sel comme les fluides de notre organisme, ainsi que d’oligo-éléments et de minéraux qui vont protéger, régénérer et nourrir la muqueuse nasale. Elles peuvent être utilisées de façon quotidienne et régulière sans risque d‘altération de la muqueuse nasale ni d’accoutumance. On distingue les solution à base d’eau de mer isotonique des solutions d’eau de mer hypertoniques :

Les solutions à base d’eau de mer isotonique contiennent la même concentration en sel que celle des liquides du corps ce qui permet d’entretenir un équilibre de concentration en sel au sein de la muqueuse nasale. Ce type de solution nettoie et apaise les zones irritées, et maintient une bonne hygiène des fosses nasales.

Les solutions d’eau de mer dites hypertoniques sont quant à elles plus concentrées en sel et entrainent un mécanisme d’appel d’eau (effet osmotique). Cela crée une réelle action mécanique décongestionnante qui va contribuer à la diminution de l’œdème de la muqueuse nasale et ainsi permettre de désobstruer les voies nasales.

FAQ

Pour une hygiène irréprochable, il est conseillé d’utiliser un spray par personne, ou un embout par personne. Dans la mesure où cela n’est pas possible, pensez à nettoyer l’embout nasal à l’eau savonneuse après chaque utilisation et conservez le flacon dans son étui.

Il est important de se moucher après la réalisation d’un lavage nasal. En effet, le mouchage va permettre l’évacuation des mucosités produites par le lavage et éviter tout risque de fausse route. Pour le mouchage, il est conseillé d’utiliser un mouchoir jetable pour éviter le risque de re-contamination par la suite.

Avant de commencer, lavez-vous les mains et munissez-vous de dosettes de sérum physiologique à usage unique ou d’une eau de mer adaptée à son âge. L’utilisation d’eau minérale ou du robinet est déconseillée, car ces eaux ne sont pas suffisamment salées et peuvent contenir des germes. Ensuite, procédez en cinq étapes :

  1. Allongez votre bébé sur le dos ou sur le côté, et maintenez impérativement sa tête sur le côté. Cela est très important, pour éviter les risques de “fausse route” (passage involontaire de sérum dans les voies respiratoires). Si nécessaire, faites-vous aider pour maintenir votre enfant dans cette position.
  2. Placez doucement l’embout de la dosette à l’entrée de la narine située le plus haut, par rapport à la position de votre bébé.
  3. En appuyant sur la dosette, introduisez entièrement son contenu dans la narine. En même temps, fermez la bouche de votre enfant, afin que le sérum ressorte par l’autre narine avec les sécrétions nasales.
  4. Attendez que votre bébé ait dégluti correctement.
  5. Essuyez son nez à l’aide d’un mouchoir jetable.

Répétez cette opération pour l’autre narine : en utilisant une autre dosette, en couchant votre bébé et en lui tournant la tête de l’autre côté.

Le lavage de nez est préférable à l’utilisation d’un mouche-bébé. Un mouche-bébé est un appareil employé pour aspirer les mucosités, fluidifiées auparavant avec du sérum physiologique. Toutefois, ce système est reconnu comme moins efficace que le lavage de nez.

Quand votre enfant est capable de se moucher, vous pouvez toujours lui laver le nez avec du sérum physiologique ou une solution à pulvériser (sans vasoconstricteur). À partir de ce moment, le lavage est facilité, car l’enfant peut participer activement à l’évacuation des mucosités en se mouchant. Procédez selon les étapes suivantes :

  1. Demandez à votre enfant de s’asseoir et d’incliner sa tête sur le côté.
  2. Introduisez l’embout de la dosette ou du spray dans sa narine la plus haute, par rapport à sa position. Effectuez alors une instillation de sérum physiologique, ou une pulvérisation courte.
  3. Dites à votre enfant de se moucher fort.
  4. Répétez l’opération dans son autre narine, après lui avoir demandé de pencher la tête de l’autre côté.
  5. Demandez-lui à nouveau de se moucher fort.

Nos solutions pour l'hygiène nasale

Belivair®
Hygiène du nez

Belivair®
Nez bouché

SOURCES :

  1. Bastier PL, et al. Nasal irrigation: From empiricism to evidence-based medicine. A review. Eur Ann Otorhinolaryngol Head Neck Dis. 2015;132(5):281‐5.
  2. Améli. Comment pratiquer un lavage de nez chez un enfant ? 2020. [En ligne] http://www.ameli-sante.fr/comment-pratiquer-un-lavage-de-nez.html. Consulté le 05/06/2020.