Défenses immunitaires

Comment fonctionnent les défenses immunitaires ? Pourquoi semblent-elles moins efficaces l’hiver, notamment au niveau de la zone ORL ? Comment les aider à maintenir la garde tout au long de l’année ? Bienvenue dans le secret de notre système immunitaire. 1,2

La nature fait bien les choses… Lorsque notre organisme est en pleine possession de ses moyens, il peut correctement se protéger en barrant la route aux intrus identifiés comme menaçants pour sa santé.

Mais à la moindre baisse de régime, notre système immunitaire peut se trouver fragilisé. Alimentation déséquilibrée, convalescence, stress, sommeil insuffisant, pollution, traitement médicamenteux, activité physique en berne ou consommation de tabac sont autant de facteurs susceptibles de l’affaiblir ; ainsi que l’âge, la maladie et les changements de saison.

Comment renforcer nos défenses immunitaires lorsque l’hiver et son cortège de désagréments pointent leurs nez ? Les premiers réflexes de bon sens consistent à manger équilibré, à bouger et à se reposer. Et pour renforcer ces mesures, il peut être judicieux de complémenter son alimentation par une cure de vitamine D qui contribue au fonctionnement normal du système immunitaire et par des ferments lactiques.

Nos conseils pour traverser l'hiver

en évitant les maux qui l'accompagnent

Le froid a tendance à favoriser le développement des virus, notamment ORL, tout en fragilisant les muqueuses directement en lien avec l’extérieur : nez et gorge. Voici quelques conseils pour vous y préparer :

Une alimentation équilibrée, complémentée en vitamine D et en ferments lactiques et permet de préparer le système immunitaire à la chute des températures. 1-4

Lors de la période hivernale, il est également recommandé d’éviter de stresser son organisme en le soumettant à des changements brutaux de température. Mieux vaut multiplier les couches de vêtements et s’effeuiller au fur et à mesure plutôt que de transpirer… puis d’avoir froid !

Enfiler un bonnet et des gants avant de sortir est un excellent réflexe pour éviter les déperditions de chaleur et épargner à votre corps de lutter inutilement.

FAQ

Lorsque l’on vit une période de fatigue et que l’on enchaîne les infections, notamment ORL, cela peut être le signe que le système immunitaire a besoin d’un coup de pouce. Il arrive que les changements des saisons entraînent ce type de baisse de forme. C’est donc le moment idéal pour faire une cure de vitamine D ou de probiotiques, dont notre organisme peut manquer notamment en période hivernale. Une carence en vitamine D3, par exemple, est plus fréquente durant l’hiver et est associée à un risque accru d’infections.

Au cours des 20 dernières années, de plus en plus d’études scientifiques ont révélé l’association existante entre la carence en vitamine D3 et un risque accru de contracter diverses maladies infectieuses ainsi qu’une issue moins favorable pour les patients présentant une carence en vitamine D en présence d’infections.

La vitamine D3 active le système immunitaire dont la baisse d’activité engendre un risque de pathologies des voies respiratoires. Une supplémentation quotidienne ou hebdomadaire est donc très utile.

Oui, le vieillissement entraîne une baisse des défenses immunitaires. Mais cela peut être compensé par la pratique quotidienne de 30 minutes d’activité physique douce, une alimentation équilibrée et diversifiée et des cures de vitamine D et de ferments lactiques. La vitamine D est reconnue pour contribuer au fonctionnement normal du système immunitaire.

L’intestin joue assurément un rôle de premier plan. Il est tapissé de plusieurs centaines de milliards de micro-organismes bienfaiteurs qui composent son microbiote. Il représente 60 à 70 % des cellules de défense immunitaire de notre organisme. Chacun de nous possède une combinaison unique de ces micro-organismes, aussi personnelles que nos empreintes digitales.

La mission du microbiote est essentiellement de digérer les fibres, les acides aminés et le lactose présents dans les aliments, de synthétiser et absorber les vitamines B et K. Il a également pour rôle de barrer la route aux agents pathogènes et de maintenir le nombre et l’activité des bonnes bactéries. Ces dernières sont précieuses car elles favorisent la production et le bon fonctionnement des cellules immunitaires amenées à circuler dans tout le corps, notamment au niveau des muqueuses respiratoires.

Tout facteur qui modifie la flore intestinale a un effet direct sur le système immunitaire, de manière négative ou positive.

Des micro-organismes vivants appelés ferments lactiques ou probiotiques sont des bactéries bienfaitrices pour notre microbiote, qui vont pouvoir moduler la composition de la flore intestinale et avoir des effets bénéfiques sur notre santé.

notre solution pour les défenses de l'organisme

Imunivair®

défenses de l'organisme

SOURCES :

  1. AHFMC. Vitamine D, immunité, infections respiratoires, et … sans doute … coronavirus. 2020. [En ligne] http://www.ahfmc.fr/?p=2391 Consulté le 18/06/2020.
  2. SFMPL. Vitamine D et immunité. 2020. [En ligne] https://www.sfmpl.fr/vitamine-d-et-immunité. Consulté le 18/06/2020.
  3. Inserm. Microbiote intestinal (flore intestinale). 2016. [En ligne] www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/microbiote-intestinal-flore-intestinale. Consulté le 09/06/2020.
  4. Isolauri E, et al. Probiotics: effects on immunity. Am J Clin Nutr. 2001;73(2 Suppl):444S‐450S.