Congestion nasale

Qu’est-ce que la congestion nasale ? 1,2

Nous sommes nombreux à penser que la congestion est causée par un excès de mucus et que l’évacuation de celui-ci permet d’éliminer du même coup la cause de la maladie.
En fait, la congestion nasale est une dilatation des vaisseaux sanguins qui tapissent la cavité nasale et elle est habituellement la conséquence d’une inflammation causée par la réaction de notre système immunitaire aux substances qu’il reconnaît comme étant des corps étrangers (fumée, pollution, froid, allergènes…). Cette inflammation provoque un resserrement de l’espace permettant le passage de l’air dans le nez et les cavités nasales, le nez se bouche et il est de plus en plus difficile de respirer correctement.

Les causes d’une congestion nasale sont nombreuses :

Un rhume, une sinusite, une rhinite allergique ou encore un blocage mécanique souvent induit par des problèmes de structure du nez tel qu’une déviation de la cloison nasale, la présence de grosses végétations dans le nez (une des causes les plus fréquentes de blocage chez les enfants), des polypes (petits amas de chair) à l’intérieur du nez.
Il est possible de traiter la cause de la congestion nasale à l’aide d’un décongestionnant, sans nuire à la capacité du corps à se défendre. Le décongestionnant réduit l’inflammation des voies nasales, ce qui dégage les voies respiratoires et facilite la respiration.

Saviez-vous ?

La rhinite allergique est la plus fréquente des maladies allergiques. Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse nasale en réponse à l’exposition à différents allergènes respiratoires et qui peut se manifester de différentes façons : éternuements en salve, obstruction nasale, nez qui coule ou qui gratte, perte d’odorat. 3

Nos conseils pour lutter contre

La congestion nasale

Pendant les mois d’hiver, nous sommes nombreux à souffrir d’une infection respiratoire bénigne due à un virus, communément appelée rhume. Le nez qui coule et qui se bouche, ainsi que les éternuements, constituent les symptômes les plus désagréables et les plus fréquents d’un rhume d’origine virale. 4

Voici 10 gestes simples qui pourront vous aider à prévenir un rhume et ou améliorer votre confort :

Habillez-vous chaudement pendant la saison froide et éviter les sorties si vous êtes malade.

Lavez-vous régulièrement les mains et apprenez aux enfants à en faire autant. Evitez également de porter les mains au visage.

Faites de l’exercice, la pratique sportive est un élément important pour garder une bonne forme physique.

Évitez de fumer. Le tabac irrite les voies respiratoires et augmente le risque de complications liées au rhume.

Couvrez-vous la bouche et le nez d’un mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez. Mouchez-vous régulièrement avec des mouchoirs jetables pour évacuer les sécrétions et éviter les complications

Évitez de partager les objets personnels (verre, vaisselle, gant de toilette, etc.) d’une personne enrhumée et restez à distance autant que possible.

Éviter les climatiseurs qui déshumidifient l’air et assèchent les muqueuses nasales. La température idéale de la pièce doit être aux environs de 18-20°C.

Dormez suffisamment. Pensez à dormir la tête surélevée afin d’améliorer le flux d’air dans les narines bouchées.

Pensez à aérer régulièrement les chambres (même en hiver) et à humidifier l’air ambiant si nécessaire. Cela peut améliorer la résistance de la muqueuse nasale.

Humidifiez votre muqueuse nasale avec des solutions de lavage adaptées (sérum physiologique, sprays d’eau thermale ou d’eau de mer). Evitez d’utiliser le même embout nasal pour toute la famille.

FAQ

Il existe différentes solutions pour lutter contre un nez bouché : utiliser un humidificateur d’air dans un environnement trop sec, ou boire beaucoup d’eau pour hydrater les sinus.

  • Des solutions à base d’eau de mer peuvent également être recommandées pour décongestionner et contribuer à la diminution de l’œdème de la muqueuse nasale.
  • Certains produits de santé à base d’ingrédient d’origine naturelle peuvent être recommandés en cas de congestion nasale.
  • Certains médicaments peuvent vous aider à lutter contre un nez bouché.
  • En cas de nez bouché lié à une infection, la prise d’antibiotiques peut être recommandée par un médecin.

Si vous décidez de prendre un médicament en automédication contre le rhume :

  • Vérifiez les contre-indications (enfant de moins de 6/12/15 ans, grossesse, problèmes cardiaques…) avec votre pharmacien.
  • Ne dépassez pas la dose journalière préconisée par votre pharmacien.
  • Ne prolongez pas le traitement au-delà de 5 jours.
  • N’associez jamais plusieurs médicaments à base de vasoconstricteurs.

notre solution

Belivair®

Décongestionnant avec Complexe Barrymyrrh®

Belivair®
Nez bouché

SOURCES :

  1. e-santé.fr. Congestion nasale, nez bouché. 2001. [En ligne] www.e-sante.fr/congestion-nasale-nez-bouche/symptome-maladie/1351. Consulté le 09/06/2020.
  2. Améli. Reconnaître la rhinopharyngite du bébé et de l’enfant. 2020. [En ligne] www.ameli.fr/llle-et-vilaine/assure/sante/themes/
    rhinopharyngite-enfant/reconnaitre-rhinopharyngite. Consulté le 05/06/2020.
  3. Calvo L, Rivière F. La rhinite allergique de l’adulte. Médecine et armées. 2012 ; 40 (4) : 363-71.
  4. Bien vous soigner, avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Le rhume de l’adulte. Afssaps, juin 2008.